Y aura-t-il du foot en bibliothèques?

Alors que les multiplexes de cinéma s’engagent sur une diversification de leurs offres avec des retransmissions d’Opéra ou dans quelques jours de matchs de l’Euro 2008, exemple ici, pourquoi les bibliothèques ne participeraient pas à cet évènement?

Quand on pense que les sports sont une pratique sociale très développé, que les documentaires dans ce domaine sont très prisés (est-ce encore vrai?), que L’Equipe est le journal le plus lu en France, participer à un évènement sportif de grande ampleur serait un excellent moyen pour les bibliothèques pour faire évoluer leur image!

Il est probablement trop tard pour négocier la retransmission de match dans nos locaux ou dans nos salles d’animation (pas d’excuse pour ceux qui n’ont pas de grand écran, cela doit pouvoir se louer…) Les tarifs sont d’ailleurs peut-être prohibitifs pour nos collectivités.

A défaut ou en complément de ces retransmissions, nous pouvons tout à fait envisager un programme d’animation: créer un coin Euro 2008 avec les résultats et toutes les informations, faire venir les footballeurs connus et moins connus du coin pour des rencontres ou des discussions autour des matchs, jeu de pronostics avec des abonnements gratuits à gagner,… Vous pouvez ajouter d’autres idées en commentaires.

Je vois certains d’entre-nous tenté par une contre-programmation à dimension culturelle: conférences philosophiques, concert de musique traditionnelle,… et pourquoi pas les deux? Comme une chaîne de restauration rapide, nous pourrions oser l’alternative: Foot ou philo? A vous de décider… et proposer deux activités le même soir. Pourquoi pas des animations jeunesses pour les enfants qui n’auraient pas le droit de regarder le foot?

Si des bibliothèques ont proposé ou proposent des actions en lien avec le foot ou tout autre sport, j’attends le descriptif dans les commentaires. Sinon, qui est prêt à relever le défi? Je vois bien Angers comme première BU Foot!

Pour terminer, dans le cadre du concours des Biblioclip, qui filme un match de foot (ou presque) dans les rayonnages de sa bibliothèque?

13 pensées sur “Y aura-t-il du foot en bibliothèques?”

  1. Toi, avec des billets pareils, le jour où on te retrouvera sur un parking, les jambes brisées, faudra pas pleurer…

    signé : le bib masqué

    PS : articulons, s’il faut des justifications culturelles : une conférence sur le foot ; suivie d’une diffusion de match… Et pourquoi pas un match DANS la bibliothèque (je veux bien prendre les cages, à mon âge, je peux plus courir.. 😉 )

  2. Xavier, tu ne connais pas l’Oeil Cynique ? Tu pourrais faire très rapidement leur connaissance.
    Sinon pour la dernière proposition, il ne faut pas nous tenter… 😉

  3. Euh, j’ai déjà participé à un championnat de vitesse de distribution de chariot dans des magasins de silo. Et je ne parle pas des concours d »haltérophilie des livres d’art. La bibliothèque est un lieu sportif.

    En plus tout le monde se bat l’exemplaire de l’Equipe dès l’ouverture le matin.

    Ca reste jouable donc …

  4. Vu / lu sur le site de Décathlon : The Kage : Conçu pour jouer partout sur tout type de terrains en extérieur ou intérieur.

    La tentation grandit…

    Sinon on peut inclure un widget dans le Netvibes de la bib pour suivre les résultats des matchs de l’Euro…

  5. ah non ! Tu vas nous faire toi aussi un poisson d’avril hors saison ? Pffff, tout fout le camp, manquerait plus qu’on retrouve le sujet au prochain concours….
    sinon nous on a déjà tenté le volley mais chutttt faut pas le dire 😉

  6. J’ai consulté deux collegues footballogues (cosimo et manu hé hé hé)pr avoir les infos de base : combien de joueurs ds 1 équipe, quelles sont les compétitions majeures annuelles, nationales et internationales. Tout ça pr faire une sélection de 11 romans de foot ; et ds notre fonds on a quand même quelques pépites : un roman tchèque d’ Eduard Bass  » les 11 de Klapzuba », Un roman français « Banlieue noire » préfacé par Lilian Thuram, Des nouvelles mi-fictives de Dominique Paganelli, des romans d’auteurs italiens, anglais, et même une nouveauté 2008  » le virtuose » de Rivera Letelier, dont les personnages s’expriment avec la truculence et la verdeur des héros de Pagnol, version latino-américaine… le seul hic, et de taille, est que notre médiathèque n’est pas encore ouverte, alors pr l’euro 2008, c loupé. mais au prochain match du FC trucmuche contre le RC bidule, je sort la selection. Coller à l’actu du sport local/regional, c aussi bon pr l’image, non ?

  7. les matches étant hors horaires d’ouverture, ça règle le problème non ?
    Plus sérieusement, nous avions programmé une thématique « sport et culture » il y a deux ans environ… qui fit un bide magistral.
    Quant aux retransmissions proprement dites, on l’a expérimenté il y a quelques années lors d’une compétition dans un autre fuseau horaire, sans grand succès non plus.
    Il semble qu’à Toulouse ça marche très bien avec le rugby

  8. Y a pas que le foot dans la vie … y a aussi le vélo ! 😉 Le tour de France 2008 s’élance de Brest … l’occasion pour les bibliothécaires de sélectionner des documents en lien avec le vélo, de présenter des documents des archives communautaires, de la cinémathèque. Une exposition des planches originales de la BD de Christian Lax « L’aigle sans orteil », un café-cyclisme réunissant d’anciens champions cyclistes bretons … et un numéro de « Patrimoine brestois » consacré au « vélo à Brest et en Bretagne » ….
    http://wwww.mairie-brest.fr/biblio
    http://issuu.com/bibliobrest/docs/patrimoine_brestois_4
    .. et pour l’ambiance : http://www.deezer.com/embedded/widget.swf?path=8771543

  9. @Ronan: Tout à fait mais le foot à moins bonne presse dans notre profession que le vélo largement défendu par d’illustres écrivains. Ce qui a rendu le vélo plus légitime en bibliothèques…

    Bravo en tout cas pour cette action sur le vélo!

  10. N’importe quoi ! Votre proposition, XG, est un témoignage remarquable de la déchéance de la profession :
    – la peur du vide conduit à rechercher des solutions « marketing » à la manière des marchands ;
    – le relativisme culturel mal assimilé conduit au confusionnisme ;
    – l’absence de projet culturel conduit l’obsession de « l’image ».
    Le fait que votre intervention n’ait suscité aucune réaction vraiment négative (hormis la mienne) signifie :
    – soit que les collègues, en grande majorité, se contrefichent des blogs (et ce serait un signe de bonne santé mentale) ;
    – soit que vous exprimez un état d’esprit largement partagé dans le métier (et là, c’est beaucoup plus grave). Je penche pour cette seconde hypothèse.
    Aussi, contrairement au « bibliothécaire masqué », je ne vous casserai pas les jambes pour avoir osé énoncer des bêtises. Car aujourd’hui, de telles niaiseries sont monnaie courante.
    JPL

  11. Excellente idée, comme d’habitude cher Xavier. A noter que les Suisses ont organisé des matches de baby-foot à cette occasion, les équipes étaient obligatoirement composées d’un jeune et d’un vieux de plus de 40ans. Il parait que ça a bien marché, y compris les tandems papy-ado…bon, le mécénat fort répandu a permis de trouver les baby-foot sans problème, ainsi que les prix…(ben non, ce n’étaient pas des bouquins…)

Les commentaires sont fermés.