Un micro-blog pour la BDP

Il n’y a pas que pour les stagiaires que les formations puissent être profitables… Ainsi à la suite d’échanges lors la formation Les Bibliothèques ont-elles besoin du web 2.0 (organisé par l’Enssib) pour lequel j’ai fait une intervention, -et même si certains stagiaires ont le blues– je me suis dit qu’il serait utile de créer un micro-blog sur Twitter pour la Médiathèque Départementale du Haut-Rhin: mediatheque68.

Il s’agit d’une part de disséminer la bibliothèque sur une plate-forme de web 2.0 afin d’y favoriser à moyen et/ou long terme des interactions avec les internautes et d’autre part de disposer d’un système de brèves très souple. L’objectif est pour l’instant d’informer de manière très succincte et régulière sur nos différentes activités: les tournées de prêt direct, les formations, les animations (y compris des annonces en amont afin d’attiser la curiosité) et autres à déterminer. Ces brèves seront bientôt intégrées dans le menu gauche de notre site…

Des expériences similaires? Des suggestions?

4 pensées sur “Un micro-blog pour la BDP”

  1. La médiathèque Monnaie à Romans a repris la même idée… En fait je suis sceptique sur l’utilité et la correspondance entre l’information délivrée et l’usage fait par les usagers. Quel est le délai d’annonce d’une information, quel est le bon rythme : faut-il évoquer la venue d’un invité la veille, le matin, 2 heures avant ? Autre exemple, qu’est-ce qui est plus important en terme d’alerte ? Rappeler que la bibliothèque est fermé par exemple ? Mais quand ? Le matin même ? La veille ? Je vois que sur votre fil vous faites des annonces pour le passage du bibliobus dans certains villages ? Mais c’est des annonces pour un passage le jour même, le lendemain ?

    Quel est le bon rythme sur Twitter ? Quel est l’information importante/l’information inutile : 15h : l’adsl ne marche plus sur les postes, on répare au plus vite !

    Cela montre en fait deux choses. Que twitter s’éditorialise puissamment. Il faut l’alimenter de codes compréhensible pour tous. Qu’il s’intrumentise aussi : comment le fil est repris principalement, ou et par qui ? S’il sert de fil d’alerte sur le site de la bibliothèque, on ne mettra pas le même contenu que si son objectif est de le relier avec le système d’information de la ville ou de le laisser à disposition des usagers. Enfin, il faut en monitorer l’usage. Il vaut peut-être mieux passer des messages sur le réseaux d’info d’affiches électroniques de la ville, que sur un outil encore réservé aux geeks et touchant un public réel limité.

  2. @Hubert Guillaud: La mise en place du Twitter est une expérience. L’usage principal pour l’instant est de générer des brèves reprises sur notre site principal.

    Je poste autant que possible les nouvelles du jour: les tournées de bibliobus du jour, les animations, les formations ou activités du jour… Selon le rythme des informations à mettre, je fais aussi des annonces quelques jours à l’avance en le précisant.

    Cela vient aussi du fait que l’on a pas de CMS pour notre site actuel donc impossible de créer autrement de brèves.

    Pour notre BDP, cela permet aussi de rendre plus visible nos différentes activités: hors des programmes sous forme pdf ou de tracts comme connaître nos animations, idem pour la formation…

    Ensuite je vous rejoins sur les questions de sortir l’info hors de Twitter… Je n’ai pas de réponses pour l’instant. Nous allons ouvrir d’ici deux ans un site secondaire ouvert au public. Je pense qu’on devrait avoir une réflexion sur la manière de communiquer avec les usagers: mail, flux RSS, Twitter, autres…

  3. merci pour la base calice68, elle est très précise et pratique pour les sitographies et bibliographies
    christine griset

Les commentaires sont fermés.