La bibliothèque des livres vivants arrive en France

Après le Danemark, le Conseil Général de Meurthe et Moselle propose d’emprunter des êtres humains pour 20 à 30 minutes. L’objectif de la bibliothèque des livres vivants est de lutter contre les préjugés que nous pouvons tous avoir contre des nationalités, des préférences sexuelles ou des modes de vie. Le catalogue (sic) de cette bibliothèque comprend une handicapée, un bénéficiaire du RMI, un jeune de quartier, une femme maghrebine, un SDF, un homosexuel, une lesbienne et un tsigane. Le Français moyen ou la ménagère de moins de 50 ans sont-ils en commande? En effet, le jeune de quartier a peut-être lui aussi des idées reçues de ce qu’est un français…

Je trouve malgré tout l’initiative intéressante même si le fait que la bibliothèque soit localisée dans un forum FNAC me gêne un peu. Dans une sociéte où le brassage existe de moins en moins et où la méfiance s’est installée vis à vis de ce qui est différent, c’est une action visible d’une collectivité soutenant la diversité et incitant à la curiosité envers autrui. Cela a certes un parfum de télé-réalité mais dans ce domaine toutes les stratégies sont bonnes à prendre. Est-ce une préfiguration de ce qu’Olivier Ertzcheid appelle the Next Big Thing: cataloguer l’individu.

Lecteurs ou bibliothécaires nancéiens, faites-nous part de vos impressions.

Que pensez-vous de cette action?

Merci au camarade de promotion Christophe Robert pour l’information