Culture et personnes agées

Je réponds un peu tardivement à l’appel de Bibliobsession sur les initiatives dont nous sommes fiers.

Le Conseil Général du Haut-Rhin a inscrit en 2003 dans son dernier plan de Lecture Publique la volonté de mener des actions en direction des publics empêchés: petite enfance, PMI, prisons, hôpitaux et personnes âgées. Le nouveau président du Conseil Général élu en 2004 a modifié l’organigramme en réunissant avec une volonté de transversalité sous une même grande direction générale les services sociaux et culturelles. Le CG devait aussi préparer et voter un nouveau schéma gérontologique. Ce dernier est un outil d’évaluation et de programmation concernant les personnes âgées, il permet d’établir un diagnostic des besoins et d’organiser les réponses au sein d’un département; c’est aussi un outil de prospective afin d’anticiper les évolutions et les réponses les plus adaptées.

L’ensemble des éléments du contexte que je viens de décrire a permis à la Médiathèque Départementale d’animer un groupe de travail « Culture et personnes âgées » dont la mission était d’établir un bilan des actions existantes, de recueillir les besoins et demandes des acteurs de terrain afin de faire des préconisations pour le schéma gérontologique du Haut-Rhin. Ce groupe rassemblait volontairement le plus d’acteurs différents: des aides à domicile, des infirmières, des médecins, des assistantes sociales, des animateurs et des directeurs de maison de retraite, les associations d’aide à domicile, les club du troisième âges et des bibliothécaires. L’ensemble des préconisations ont ensuite été soumises à l’assemblée des élus.

Voici l’ensemble des préconisations par ordre de priorité:

1/ Fédération des acteurs sanitaires, sociaux et culturelles

Objectifs : Autour d’un coordinateur, CLIC (Centre local d’information et de coordination) ou réseau (culturel ou social) par Bassin de vie, il s’agirait de développer des actions transversales pour inciter et favoriser les pratiques culturelles des personnes âgées quelque soit leur situation (à domicile ou en établissement), en particulier les personnes vulnérables.

Préconisation d’actions :

– créer une culture commune entre les acteurs de l’animation, du soin et de l’hébergement.

– développer la dimension culturelle dans les réseaux gérontologiques.

– Mise en place du partenariat entre les acteurs gérontologiques et culturels.

Prévoir des formations communes acteurs sociaux et culturels

Information : Organiser et faciliter la circulation, la diffusion des informations entre tous les acteurs concernés.

Centre de ressources : Répertoire partagé des actions culturelles existantes, des intervenants culturels et des personnes ressources.

2/ Personnes âgées vulnérable en maisons de retraite

La présence de l’écrit et d’activités culturelles sont apparues comme insuffisantes. Les directeurs et animateurs des maisons de retraite ont d’ailleurs souhaité qu’un effort soit mené dans ce domaine.

Objectifs : Susciter, faciliter et accompagner les pratiques culturelles des personnes âgées en maison de retraite.

Préconisations d’actions :

– mise à disposition de documents (livres, disques, vidéos ou dvd) en maison : de la bibliothèque à la chambre.

– favoriser l’accueil en maison d’actions culturelles programmées par d’autres structures.

– organiser des déplacements vers des actions culturelles se déroulant à l’extérieur.

– formation des bénévoles.

– formation des professionnels soignants, hôteliers et animateurs.

– Aide à l’ouverture et au fonctionnement de bibliothèques en maison de retraite (sur le modèle de l’aide aux bibliothèques municipales).

3/ Personnes âgées vulnérable à domicile

La personne âgée en perte d’autonomie se retrouve parfois exclue de toutes activités culturelles du fait de son isolement ou de son absence d’habitude dans ce domaine. Les soignants et les aides ménagères n’ont ni le temps ni les compétences ou ne sont pas forcément habilités à agir à ce niveau. Il est apparu très important de mettre en place un accompagnement aux pratiques culturelles des personnes âgées vulnérables à domicile.

Objectifs : Susciter, faciliter et accompagner les pratiques culturelles des personnes âgées en perte d’autonomie à domicile.

Eu égard à la difficulté et à la spécificité de ce public vulnérable, il est fortement préconisé de faire appel à des animateurs professionnels (formation type BEATEP option personnes âgées). Ceux-ci seront en mesure de faire le lien avec les acteurs sociaux et culturels en fonction de la personne suivie. Leurs compétences professionnelles et leur disponibilité sont indispensables pour apporter la culture au domicile et si possible faire sortir la personne âgée vers des activités culturelles.

Préconisation d’actions :

– Accompagner la personne âgée vulnérable à domicile dans des pratiques culturelles, notamment à partir de documents (livres, disques, vidéos).

– organiser le cas échéant des déplacements vers des actions culturelles.

Ce volet n’a pas été retenu dans le schéma actuel.

4/ Séniors

L’accès à la culture pour les personnes âgées en mesure de se déplacer ne va pas de soi.

Objectifs : Susciter les pratiques culturelles et faciliter l’accès aux équipements culturels des personnes âgées.

Préconisations d’actions :

– Informer les personnes âgées sur les équipements et activités culturelles de proximité.

– Informer les acteurs sanitaires et sociaux.

– Informer sur les moyens de transport permettant de s’y rendre.

– Faciliter l’accès voire organiser des déplacements vers des actions culturelles.

Actions en cours et réalisations:

  • Formation des acteurs sanitaires et sociaux.
  • Présentations du dispositif dans différentes réunions locales de coordination gérontologique
  • Création d’une bibliothèque de 50 m2 avec formation, subventions, prêt et renouvellement des collections.
  • Deux projets de création de bibliothèques en cours d’accompagnement
  • Le volet culturel est maintenant défendu par nos collègues des services sociaux lors du renouvellement du projet de vie de chaque établissement.

La rencontre avec les animateurs et les directeurs de maisons de retraite nous a fait prendre conscience de la difficulté d’avoir systématiquement un espace bibliothèque dédié. Nous avons donc décidé de proposer aussi des dépôts de documents même s’il n’y a pas une pièce spécifiquement consacrée à la bibliothèque. Dans tous les cas, nous demandons que soit possible l’accès aux documents pour les résidents incapables de quitter leur chambre du fait de leur dépendance.

En conclusion, la préparation de ce projet nous a amené à rencontrer et côtoyer des acteurs des services sanitaires et sociaux qui font preuve d’enthousiasme et de dynamisme malgré les difficultés quotidiennes. Ce fut très enrichissant et porteur d’un autre éclairage sur notre métier. Comme toutes les actions en partenariat, c’est un travail de longue haleine mais qui à la chance de se construire sur des bases solides grâce à la collaboration au sein du Conseil Général.

Comment faites-vous pour porter la lecture et la culture auprès de votre public de personnes âgées?

2 pensées sur “Culture et personnes agées”

  1. actuellement e formation bpjeps animatrice en gérontologie, je souhaite pour mon projet creer une bibliotheque au sein de l’etablissement ! helas je me heurte à des barrieres : ou trouver des benevole en bibliotheque, a qui m’adresser si vous pouviez m’aider??
    ps : je suis sur la region bordelaise

  2. En préalable, notre projet est spécifique au Haut-Rhin. Vous ne trouverez donc pas forcément des dispositifs équivalents ailleurs. Ce n’est d’ailleurs pas souhaitable selon les contextes.
    Je ne pense pas qu’il y ait de recettes miracles pour trouver des bénévoles… voir avec les famille des résidents et/ou avec les associations locales dans le domaine culturel. Pour la formation de ses bénévoles, vous pouvez votre auprès de :
    Bibliothèque départementale de prêt de la Gironde
    Rue Guynemer – BP 52 33166 St Médard en Jalles Cedex
    Tel : 05 56 16 13 80. Fax : 05 56 05 48 43.
    Courriel de la BDP: bdp33@cg33.fr.

Les commentaires sont fermés.