Premier bilan de Calice68, le portail des bibliothèques du Haut-Rhin

Ouvert depuis le 10 mars 2008, je profite de cette pause estivale pour faire un bilan sur le fonctionnement et l’usage du portail des bibliothèques du Haut-Rhin.

Quelques statistiques (chiffre du mois de juillet):

  • 1 847 visiteurs uniques par mois
  • 14 308 pages vues (ces deux chiffres continuent d’augmenter)
  • Si le France est largement majoritaire, la Chine vient en second (?!) puis les pays francophones sur les 50 pays qui visitent Calice68
  • La recherche simple est la page la plus consultée
  • Les visiteurs passent en moyenne 3 min 30 sur Calice68
  • 44 réservations ont été comptabilisées (toutes bibliothèques confondues)

Les notices les plus vues

2Gênes Raffaelli-Fournel, Laure 23 fois

3Le ventre de l’Atlantique Diome, Fatou 20 fois

4Objectif 2007 : vol.2 Inrockuptibles (Les) 19 fois

5Italo Calvino Di Caro, Gaspare 17 fois

6La Nouvelle littérature alsacienne Weckmann, André 16 fois

7Sautecroche 10 : bilboquet le bonhomme de neige Henchoz, Marie 13 fois

8L’ immigration Vaillant, Emmanuel 13 fois

9L’été de la Liberté Pozzo, Bruno 12 fois

10Mobiles : carton, papier, métal, bois Petit, Isabelle 12 fois

11La Planète miracle 2 : 5, La conquête du ciel Tominaga, Shinishi 12 fois

12Trésors de chats Joquel, Patrick 12 fois

13Le fleuve jaune : l’âme de la Chine Pavan, Aldo 11 fois

14Le Jeu de la pomme : la grande aventure d’Apple computer Moritz, Michael 11 fois

15Elie Semoun à l’Olympia Bazille, Michel 11 fois

(j’ai exclu la notice qui arrive en 1 car elle servait pour des tests)

Même si nous le soupçonnions, AFI confirme que le robot de Google indexe les notices de Calice68. Celui-ci passe par les liens de la recherche guidée (=recherche par indice Dewey) pour indexer chaque jour davantage le catalogue collectif en rebondissant de liens en liens. Dès lors un internaute peut tomber directement sur une notice de Calice68 depuis Google. Ceci est rendu possible car Moccam donne une url permanente à une notice (permalink).

Il y a des recherches de documents pour lesquels nous sommes bien placé sur Google voire en 1ère position. Je découvre que des gens scannent ou tapent des isbn dans Google car il y a des recherches de ce type qui mènent sur notre site (tester par exemple celui-ci 9783829065313, Calice68 arrive dans les 10 premières réponses).

En toute logique des recherches sur le nom des petites bibliothèques qui n’ont pas de sites mais qui ont une page sur Calice68 aboutissent sur le portail. D’ailleurs, l’une des médiathèques participantes à savoir celle de Rouffach utilise sa page Calice68 comme OPAC (consultation du catalogue pour le public).

Merci à toutes les bibliothèques participantes qui jouent aussi le jeu d’alimenter régulièrement en informations sur leur animation la page qui leur est dédiée.

En guise de bémol, je dirais que la recherche simple présente des limites. En effet quand on recherche un titre, il vaut mieux passer par la recherche avancée sinon on est noyé sous les références contenant chaque mot du titre tapé.

Ces bons résultats nous encouragent à continuer à développer les fonctionnalités de Calice68. La suite se prépare d’ores et déjà avec le web 2.0 et 25 nouvelles bibliothèques pour le prochain semestre.

N’hésitez pas nous faire des remarques et des suggestions.

5 pensées sur “Premier bilan de Calice68, le portail des bibliothèques du Haut-Rhin”

  1. Bonjour,
    Je trouve que Calice68 est vraiment un très beau projet qui a d’excellences bases techniques et graphiques.
    Par contre, je trouve les stats d’utilisation assez faibles pour un tel projet.

    Ma question : est-ce que je fais une erreur de comparer les stats d’un catalogue d’un réseau de bibliothèques avec celles de ma petite librairie en ligne ?

    Cordialement,
    BS

  2. @BS: je pense que c’est difficilement comparable. Il y a très peu de contenu type commentaires ou avis critiques indexables par un moteur de recherche. Calice68 est pour l’instant une base de données améliorée…

    Nous sommes un site institutionnel qui ne vend rien par rapport à ta librairie en ligne. Est-ce que cela joue?

    Si on le compare avec le site de la médiathèque, nous avons entre 8 000 et 11 000 visiteurs uniques mais seulement mais seulement 9 000 à 11 000 pages vues alors qu’il est plus ancien. Nos usagers viennent surtout consulter leur compte-lecteur.

    J’ajoute que nous avons fait très peu de publicité et que la vocation pour un usage local restreint peut-être la fréquentation par rapport à un site plus national même si c’est une petite librairie

  3. Petite question : le catalogue étant en ligne, ces statistiques incluent-elles les pages visitées au sein de la bibliothèques ainsi que les recherches effectuées par le personnel, ou avez-vous pu les séparer ?

  4. @Pitseleh: nous avons exclu les connexions depuis nos locaux.

    Il reste ensuite les connexions depuis les bibliothèques participantes dont certaines l’utilisent comme OPAC…

Les commentaires sont fermés.