Masse critique: Ubiquité de Claire Wolniewicz

Dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio, j’ai reçu Ubiquité de Claire Wolniewicz. Voici mes impressions de lecture:

Ubiquié de Claire WolniewiczAdam Vollandier mène la vie banale d’un comptable de province fuyant tous les excès et toutes les distractions. Son existence bascule quand des inconnus le prennent pour quelqu’un d’autre. En plus ils le confondent à chaque fois avec une autre personne, tantôt avec un oenologue, tantôt un cavalier ou même un champion de tennis… Le phénomène s’installe et l’engrenage qui va avec. En effet il commence par contredire fermement puis gentiment… puis il acquiesce gêné jusqu’à s’embarquer dans la peau d’un homme qui se révèlera un escroc ayant volé une toile de maître! Par dégoût de son ancienne vie et par amour pour une femme, Adan Vollandier devenu George Fondel devra aller jusqu’au bout de la substitution.

Le roman de C. Wolniewicz est une joyeuse mécanique très enlevée et pleine d’humour glissant légèrement vers le polar à la fin. L’auteur maîtrise l’art de la description des personnages, des situtations et de la peinture. Une belle lecture