Enquête sur le bouillon des Bibliobsédés

Le 29 septembre 2009 ce fut la naissance du Bouillon des Bibliobsédés, agrégation et redistribution de la veille d’une vingtaine de volontaires autour des thématiques de l’information documentation grâce à l’indispensable Lully.

Voilà maintenant un an que cette veille partagée fonctionne, il est temps de faire un bilan. Nous vous proposons donc de répondre à cette enquête en ligne destinée aux utilisateurs du bouillon et/ou du nectar. Elle a été réalisée de manière collaborative par les veilleurs grâce à l’excellent logiciel libre Limesurvey mis à disposition par Olivier Le Deuff, merci à lui.

Nous avons souhaité cette enquête anonyme, pas trop longue et largement ouverte à vos suggestions, n’hésitez pas à vous y exprimer et soyez sûr que toutes vos remarques seront lues par les veilleurs ! Nous vous proposerons bien entendu tous les résultats dans les prochaines semaines. Merci d’avance pour vos réponses et n’hésitez pas à disséminer largement cette enquête pour que nous ayons le plus de réponses possibles !

Electre.com gratuit mais financé par la publicité

Electre prépare pour les semaines qui viennent une nouvelle offre pour les bibliothèques: les notices seront gratuites en échange de publicités qui seront insérées à l’intérieur. Ce qui veut dire que vous devrez accepter d’afficher des liens voir des textes commerciaux dans vos OPAC ou dans vos portails internet. Electre assure qu’il n’y aura que des publicités concernant le domaine culturel. Les offres payantes continueront d’exister pour ceux qui ne voudront pas de publicité et seront enrichis de nombreuses manières afin de satisfaire à des besoins d’OPAC 2.0.

Electre tente ainsi de conforter sa place de leader face aux offre de ses concurrents. Comment pensez-vous qu’Amazon, Zébris et Moccam en ligne vont réagir?

<Mise à jour du 2 avril> Ce billet est un authentique poisson d’avril.

Bonne année 2009

voeuxvinyl2009

Je vous souhaite une très belle année 2009 pleine de découverte culturelle.

Voici ma contribution tardive (ou précoce pour 2010) au calendrier des bibliothécaires fan de vinyls concoté par notre Desperate Librarian Housevife visible ici.

Le rythme de publication a été assez ralenti depuis septembre, j’espère pouvoir publier régulièrement une à deux fois par semaie.

Bibliothèques finlandaises: Rikhardinkatu Library à Helsinki

La Rikhardinkatu Library (RkL) d’Helsinki est la bibliothèque publique la plus ancienne de Finlande. Elle a été créée en 1882.

Devenue trop petite pour rester la bibliothèque centrale d’Helsinki, son directeur a souhaité que la RkL soit plus qu’une bibliothèque de quartier même si le bâtiment ancien lui donne cachet et prestige. A la suite d’un voyage d’étude en France (comme quoi nous pouvons aussi être source d’inspiration…), il découvre le concept d’arthothèque.

Artothèque de la Rikhardinkatu Library

Dans le cadre de la rénovation du bâtiment, il attribue une salle à l’artothèque dont la gestion est confiée à un collectif qui rassemble plus de 600 artistes professionnels. Ce collectif emploie un salarié pour la gestion quotidienne. Le concept est un peu différent de nos artothèques françaises car celle de la RkL prête des tableaux ou des oeuvres originales du dessins à la sculpture en passant par des tirages photographiques et non des reproductions ou des estampes comme chez nous. Les oeuvres sont loués par des particuliers ou des entreprises. L’optique est aussi de faire acheter ces tableaux en permettant aux gens d’essayer l’oeuvre chez eux. Il y a même une formule type location avec option d’achat…

L’artothèque a bien sûr une espace d’exposition mais des oeuvres sont exposées dans les espaces de la bibliothèque sur des lieux de circulation. En lien avec l’artothèque, le directeur a décidé de constituer une collection de livres d’artistes. C’est la seule bibliothèque finlandaise à le faire.

Outre les vernissages de l’artothèque, la RkL organise chaque mois de nombreuses manifestations: conférences, rencontres d’écrivains ou d’artistes, petits concerts,…

Le reste de l’offre documentaire est assez classique: livres et sauf que la présence de livres en anglais est assez forte grâce à la donation du British Council. En revanche, il y a une attention particulière à la présentation des collections: beaucoup de documents sur des présentoirs, des tables, des rebords de fenêtres ou d’escaliers.

Ce qui frappe le bibliothécaire français, ici comme dans les autres bibliothèques, c’est la qualité du design des mobiliers en accord avec le bâtiment. La bibliothèque n’est pas saturée de rayonnages mais il y a des espaces vides qui mettent en valeur la beauté du bâtiment et laisse la place au rêve…

Escalier de la Rikhardinkatu Library

Nous trouvons aussi une variété de places assises, de la chaise entre deux rayonnages, au petit salon en passant par le fauteuil devant un rebord de fenêtre, des tables carré ou ovales et autres chauffeuses (voir dans la galerie en fin d’article ce lecteur tranquillement déchaussé lisant un journal entre deux rayonnages). Les postes informatiques bien que nombreux sont habillement intégrés à l’architecture du bâtiment même s’il n’hésite pas à se montrer comme pour la « gas station » (point d’accès libre à internet) que l’on retrouve dans de nombreuses bibliothèques d’Helsinki.

Tout concours au confort et à l’harmonie, ce qui à fait dire à une journaliste dans un article qu’elle vient « à Rikhardinkatu Library pour un moment de paix »

Le leitmotiv du directeur pour sa bibliothèque: « informer et surprendre nos usagers ».

Quelques chiffres

Collections: 120 000 documents
nombre de prêt par an: 630 000
nombre de visites par an: 580 000

Horaires d’ouverture
Lundi – Jeudi 10:00 – 20:00
Vendredi 10:00 – 18:00
Samedi 10:00 – 16:00
Dimanche 12:00 – 16:00

Autres photos

Musique et vidéo en bibliothèque à l’heure du numérique

A l’invitation de Médiat Rhône-Alpes, j’ai présenté à la BM de Lyon (bravo pour la nouvelle entrée très accueillante avec son petit salon et le café!) un diaporama qui tente de faire une synthèse de l’évolution des usages audiovisuels à l’heure du numérique puis de tracer quelques perspectives pour les bibliothèques.

N’hésitez pas à commenter et compléter!

Premier bilan de Calice68, le portail des bibliothèques du Haut-Rhin

Ouvert depuis le 10 mars 2008, je profite de cette pause estivale pour faire un bilan sur le fonctionnement et l’usage du portail des bibliothèques du Haut-Rhin.

Quelques statistiques (chiffre du mois de juillet):

  • 1 847 visiteurs uniques par mois
  • 14 308 pages vues (ces deux chiffres continuent d’augmenter)
  • Si le France est largement majoritaire, la Chine vient en second (?!) puis les pays francophones sur les 50 pays qui visitent Calice68
  • La recherche simple est la page la plus consultée
  • Les visiteurs passent en moyenne 3 min 30 sur Calice68
  • 44 réservations ont été comptabilisées (toutes bibliothèques confondues)

Les notices les plus vues

2Gênes Raffaelli-Fournel, Laure 23 fois

3Le ventre de l’Atlantique Diome, Fatou 20 fois

4Objectif 2007 : vol.2 Inrockuptibles (Les) 19 fois

5Italo Calvino Di Caro, Gaspare 17 fois

6La Nouvelle littérature alsacienne Weckmann, André 16 fois

7Sautecroche 10 : bilboquet le bonhomme de neige Henchoz, Marie 13 fois

8L’ immigration Vaillant, Emmanuel 13 fois

9L’été de la Liberté Pozzo, Bruno 12 fois

10Mobiles : carton, papier, métal, bois Petit, Isabelle 12 fois

11La Planète miracle 2 : 5, La conquête du ciel Tominaga, Shinishi 12 fois

12Trésors de chats Joquel, Patrick 12 fois

13Le fleuve jaune : l’âme de la Chine Pavan, Aldo 11 fois

14Le Jeu de la pomme : la grande aventure d’Apple computer Moritz, Michael 11 fois

15Elie Semoun à l’Olympia Bazille, Michel 11 fois

(j’ai exclu la notice qui arrive en 1 car elle servait pour des tests)

Même si nous le soupçonnions, AFI confirme que le robot de Google indexe les notices de Calice68. Celui-ci passe par les liens de la recherche guidée (=recherche par indice Dewey) pour indexer chaque jour davantage le catalogue collectif en rebondissant de liens en liens. Dès lors un internaute peut tomber directement sur une notice de Calice68 depuis Google. Ceci est rendu possible car Moccam donne une url permanente à une notice (permalink).

Il y a des recherches de documents pour lesquels nous sommes bien placé sur Google voire en 1ère position. Je découvre que des gens scannent ou tapent des isbn dans Google car il y a des recherches de ce type qui mènent sur notre site (tester par exemple celui-ci 9783829065313, Calice68 arrive dans les 10 premières réponses).

En toute logique des recherches sur le nom des petites bibliothèques qui n’ont pas de sites mais qui ont une page sur Calice68 aboutissent sur le portail. D’ailleurs, l’une des médiathèques participantes à savoir celle de Rouffach utilise sa page Calice68 comme OPAC (consultation du catalogue pour le public).

Merci à toutes les bibliothèques participantes qui jouent aussi le jeu d’alimenter régulièrement en informations sur leur animation la page qui leur est dédiée.

En guise de bémol, je dirais que la recherche simple présente des limites. En effet quand on recherche un titre, il vaut mieux passer par la recherche avancée sinon on est noyé sous les références contenant chaque mot du titre tapé.

Ces bons résultats nous encouragent à continuer à développer les fonctionnalités de Calice68. La suite se prépare d’ores et déjà avec le web 2.0 et 25 nouvelles bibliothèques pour le prochain semestre.

N’hésitez pas nous faire des remarques et des suggestions.

La Médiathèque de Martigues passe au prêt illimité

Logo Médiathèque Martigues

Après le le Pass’partout à Haguenau (prêt de 4 semaines sans limitation de documents sauf 1 partition maximum) et à mes réflexions, j’apprends au congrès ABF que la Médiathèque de Martigues, qui se distingue déjà par la numérisation et l’écoute sur place de ses collections musicales (voir ici sur le site de l’ACIM), a instauré depuis peu le prêt illimité de documents sauf les DVD.

Je ne peux que saluer cette initiative qui semble déjà satisfaire les usagers. Rendez-vous dans quelques mois pour faire le bilan.

Comment les haïkus naissent dans les choux…

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

L’opération Masse Critique me permet de découvrir cet ouvrage qui chemine hors des sentiers habituels. Comment les haïkus naissent dans les choux est un mélange foutraque de textes poétiques courts et d’une incitation à en écrire. Il ne s’agit pas de vrais haïkus puisqu’il ne respecte pas les règles métriques classique, trois vers qui alternent 5/7/5 syllabes.

Le coeur du livre est une série de 365 textes poétiques courts de 3 vers. Cet éphéméride poétique est un très beau concept même si le résultat est souvent inégal. Il y a des perles comme des poèmes très plats. En revanche je trouve la partie que je qualifierais d’atelier d’écriture beaucoup plus convaincante. Outre une présentation théorique des haïkus avec des exemples, on y trouve des conseils pratiques sur la manière de saisir ces instantanées poétiques en utilisant quelques contraintes susceptibles de stimuler l’imagination.

Je garde une impression mitigée de ce livre même s’il donne indiscutablement envie d’écrire.

Peinture fraîche
les murs se désaltèrent
de toute votre attention

références

Comment les haïkus naissent dans les choux
ou comment construire votre petite fabrique poétique

Gilles Guilleron
First Edition
isbn 978-2-7540-0683-5

Bibliothèques Hybrides et Bibliolab sont à Reims

Le groupe ABF Bibliothèques Hybrides tient son stand au congrès ABF de Reims où l’idée du Bibliolab que j’avais lancé ici sera proposée aux congressistes. Le web 2.0 par l’exemple:

  • un blog pour suivre les comptes-rendus des interventions du congrès: http://abfblog.wordpress.com/
  • un twitter pour suivre le congrès, ses activités et ses bons mots: http://twitter.com/abfreims
  • des ateliers pour savoir utiliser les flux RSS; créer et utiliser un blog, un twitter, un wiki; créer son univers Netvibes et utiliser les cartes Google pour sa bibliothèques…

Bref! Tout ce que vous voulez savoir et même plus sur le web 2.0 avec des tutoriels et des ateliers pratiques.

Les propositions et les activités du groupe Bibliothèques Hybrides sont à retrouver sur une page de Bibliopédia: Groupe Bibliothèques Hybrides.

Vous y retrouverez votre serviteur qui n’assure aucun SAV concernant des citations empruntées à l’insu de son plein gré pour faire transpirer des candidats lors des concours…

Y aura-t-il du foot en bibliothèques?

Alors que les multiplexes de cinéma s’engagent sur une diversification de leurs offres avec des retransmissions d’Opéra ou dans quelques jours de matchs de l’Euro 2008, exemple ici, pourquoi les bibliothèques ne participeraient pas à cet évènement?

Quand on pense que les sports sont une pratique sociale très développé, que les documentaires dans ce domaine sont très prisés (est-ce encore vrai?), que L’Equipe est le journal le plus lu en France, participer à un évènement sportif de grande ampleur serait un excellent moyen pour les bibliothèques pour faire évoluer leur image!

Il est probablement trop tard pour négocier la retransmission de match dans nos locaux ou dans nos salles d’animation (pas d’excuse pour ceux qui n’ont pas de grand écran, cela doit pouvoir se louer…) Les tarifs sont d’ailleurs peut-être prohibitifs pour nos collectivités.

A défaut ou en complément de ces retransmissions, nous pouvons tout à fait envisager un programme d’animation: créer un coin Euro 2008 avec les résultats et toutes les informations, faire venir les footballeurs connus et moins connus du coin pour des rencontres ou des discussions autour des matchs, jeu de pronostics avec des abonnements gratuits à gagner,… Vous pouvez ajouter d’autres idées en commentaires.

Je vois certains d’entre-nous tenté par une contre-programmation à dimension culturelle: conférences philosophiques, concert de musique traditionnelle,… et pourquoi pas les deux? Comme une chaîne de restauration rapide, nous pourrions oser l’alternative: Foot ou philo? A vous de décider… et proposer deux activités le même soir. Pourquoi pas des animations jeunesses pour les enfants qui n’auraient pas le droit de regarder le foot?

Si des bibliothèques ont proposé ou proposent des actions en lien avec le foot ou tout autre sport, j’attends le descriptif dans les commentaires. Sinon, qui est prêt à relever le défi? Je vois bien Angers comme première BU Foot!

Pour terminer, dans le cadre du concours des Biblioclip, qui filme un match de foot (ou presque) dans les rayonnages de sa bibliothèque?