Améliorer l’accessibilité des sites de bibliothèques publiques

Comme le fait remarquer judicieusement le titre de la prochaine journée d’étude de la Fulbi, il est temps de séduire en ligne y compris les publics malvoyants.

Je découvre grâce à l’Artesi IDF, un logiciel devenu libre qui a l’air d’être le couteau suisse que l’on peut ajouter à nos sites internet. Confort de lecture, joli nom au passage, apporte une réponse qui semble facile à mettre en oeuvre pour rendre accessible nos sites internet pour les malvoyants.

Ce logiciel permet « un accès direct optimisé pour un afficheur braille ou vocal, mais également une lisibilité améliorée et personnalisable des pages selon plusieurs paramètres. »

« La solution Confort de lecture s’adapte aussi bien aux sites simples que complexes ; elle est en mesure de traiter en temps réel l’intégralité des pages d’un site, qu’il soit développé en A.S.P., Java, P.H.P. ou .NET. Elle s’appuie sur les recommandations du W3C et de la D.G.M.E. et peut être en mode «Webservice» ou en mode « intégré » permettant de ce fait une utilisation sur Internet et sur les Intranets. »

Vous avez une zone de test sur le site. Allez jeter un oeil, c’est assez épatant.

Il n’y a plus aucune raison pour ne pas s’y mettre. Je vais étudier sérieusement la chose pour notre site, notre portail à venir et militez pour que notre Conseil Général l’utilise.

A consommer sans modération!

2 pensées sur “Améliorer l’accessibilité des sites de bibliothèques publiques”

  1. je me suis toujours demandé si les fils rss ne sont pas des outils utiles, puisque leru contenu est formaté titre/contenu…un site qui a un fil rss n’est-il pas de fait accessible à ces publics avec un logiciel de synthèse vocale?

    en tout cas merci pour l’info Xavier!

  2. @Bibliobsession: oui, je pense que les fils RSS peuvent servir à facilité l’accessibilité.

    Cela rejoint le choix minimum fait par beaucoup de sites de proposer une version texte brut, c’est à dire sans aucune mise en page web.

Les commentaires sont fermés.